Archives du mot-clé Sécurité

Sécurité Sélestt : bus brûlés

sécurité busUn bus de l’entreprise Kunegel à Strasbourg, a brûlé à Sélestat au cours de la nuit de samedi à dimanche, aux alentours de 1 h 30, augmentant ainsi  le nombre de bus incendié à 18. Une caméra de surveillance a filmé le moment où le bus a pris feu , alors qu’il était stationné sur le boulevard de Nancy. La vidéosurveillance a montré également l’arrivée des pompiers de Sélestat, qui ont pu intervenir rapidement avant que l’incendie ne se propage à d’autres véhicules. Il faut dire que les flammes ont consumé totalement le bus comme elles ont consumé un réverbère avoisinant qui  été endommagé ce qui entraîné la coupure de l’électricité dans le secteur. Une information judiciaire est ouverte pour destruction et tentative de destruction et la gendarmerie de la ville s’occupe de l’enquête.

Sécurité dans le Bas-Rhin: La délinquance en 2014

sécurité bas-rhinLe préfet Stéphane Bouillon vient d’annoncer les derniers chiffres concernant la délinquance dans le Bas-Rhin. En effet une légère hausse est constatée avec 38.790 faits enregistrés en 2014 contre 38.685 en 2013. La priorité est évidement la lutte contre le terrorisme surtout que le département a connu au cours de l’année écoulée une recrudescence du nombre de personnes soupçonnées, mais aussi près de 180 affaires de trafic de stupéfiants.

Quant au nombre des actes de violence physiques et d’agressions il a augmenté de près de 25% u cours de 2014. D’un autre côté  les cambriolages sont en hausse, ils ont atteint les  3 750 et ce malgré le déploiement de bon nombre d’équipements de vidéo-protection dans les différentes villes et malgré l’adoption de la vidéosurveillance et les systèmes d’alarmes dans les habitats et les commerces qui sont les plus visés. S’joute au lot la délinquance routière qui a fait 49 morts et 809 blessés.

 

Sécurité à Strasbourg: 12 interpellations au Neuhof

sécurité strasbourgMercredi dernier les caméras de protection du quartier Neuhof u sud de Strasbourg ont témoigné de la saisie de 8 kilos de drogue d’une valeur estimée à 54 000 euros, en plus de plusieurs armes lors d’une intervention de la police locale.

La vidéosurveillance a enregistré l’arrestation de douze individus impliqués dans cette affaire. Des dealers qui ont infesté le quartier et qui ont mis en danger la sécurité des gens de la région et plus précisément les plus jeunes parmi eux qui constituaient leurs principaux clients. Les agents de police poursuivaient depuis un certain temps ce gang qui s’est installé dans le quartier pour vendre de la drogue et des stupéfiants pour la jeunesse de Strasbourg.

Sécurité à Strasbourg : Deux personnes tuées et un policier blessé

sécurité strasbourgDans la banlieue de Strasbourg et plus exactement à Lingolsheim, une femme de 32 ans et son bébé de trois mois ont été poignardés à leur domicile. Le crime a eu lieu vendredi vers 15h30. Il ne s’agit pas d’un cambriolage qui a mal tourné, et il n’y avait pas besoin de se référer aux enregistrements de vidéosurveillance pour identifier le coupable qui n’est d’autre que le père de famille. L’alerte a été donnée par l’un des enfants de la famille âgé de 14 ans qui était battu et a dû se réfugier chez un voisin qui a contacté la police. La brigade anti-criminalité s’est dépêchée sur les lieux et au moment de leur entré dans l’appartement, le père de famille attaque l’un des agents et le blesse au visage.

En explorant le domicile, les policiers découvrent une femme et sont bébés poignardés alors qu’une fillette de deux ans était présente mais elle était indemne. L’auteur de ce drame a été conduit au commissariat après avoir assassiné sa femme et son bébé et mis en danger la sécurité de deux autres enfants.

Vidéosurveillance à Strasbourg: Braquage du supermarché Aldi

Vidéosurveillance commerceLe supermarché Aldi sis rue du Marché-Gare à Strasbourg a été visité par des braqueurs gantés et cagoulé  samedi vers 19 h. L’un des malfaiteurs menaçait la caissière d’une arme de poing, au moment où son complice faisait le guet devant le commerce

Après voir frappé l’employée d’un coup de crosse à l’arrière de la tête il a demandé la recette, comme le rapportent les images de vidéosurveillance du commerce et les témoignages des clients. Ces derniers étaient contraints de se placer à l’arrière du magasin tandis que le gérant livrait le fonds de caisse au malfaiteur. Une fois emparés de la recette du jour, les deux suspects ont ensuite pris la fuite à pied comme le montre la caméra de surveillance à l’extérieur du magasin. Une enquête a été ouverte le jour même par la brigade criminelle de la police qui a entendu les témoins et visualisé les prises de la vidéosurveillance afin d’identifier et arrêter les braqueurs dans les plus brefs délais.

Sécurité à Fessenheim : Incendie dans une maison

sécurité maisonA une heure de Strasbourg et plus exactement dans la commune de Fessenheim,  une maison individuelle a été complètement détruite par les flammes ce mercredi matin. L’alarme incendie dont est munie l’habitation s’est déclenchée lorsqu’un véhicule dans le garage a pris feu, et puis c’est tout le bâtiment qui s’est enflammée.

Une caméra de surveillance d’un commerce voisin a filmé l’incident et surtout l’intervention d’une vingtaine de sapeurs-pompiers qui se sont présentés sur les lieux du sinistre pour mettre en place un périmètre de sécurité avant d combattre l’incendie qui risquait de se propager aux bâtiments voisins. Les secours ont pu sauver la propriétaire de l’habitat, une dame de 55 ans qui a été intoxiquée avant de l’acheminer à l’hôpital de Mulhouse.

Sécurité habitat : Victime d’incendie à Dettwiller

sécurité habitatDans la nuit de mercredi à jeudi, un incendie s’est déclenché dans une maison à Dettwiller à une trentaine de minutes de Strasbourg. Le feu s’est déclaré dans une habitation sise rue des Jardins  où les secours se sont dépêchés dès que l’alerte a été donnée par l’alarme de l’habitat. A leur arrivée, les pompiers ont trouvé que le feu a pratiquement consumé toute la maison et risquait de se propager aux maisons environnantes.

Une caméra de surveillance d’un commerce voisin a filmé le sinistre qui a fait une victime dont l’âge et le sexe ne sont pas encore déterminés, en plus de cinq autres individus incommodés par la fumée dégagée par l’incendie.

Sécurité Strasbourg : Décès d’une femme après sa chute du quatrième étage

Sécurité à StrasbourgA Strasbourg, une dame âgée de 53 ans est décédée suite à sa chute lundi vers 0h30, du 4e étage de son immeuble  situé sur boulevard de Lyon. Des passants ont trouvé la victime inconsciente gisant sur le sol et ont avisé la police locale.

Les enquêteurs ont eu recours aux enregistrements de la vidéosurveillance de l’immeuble et aux équipements de la vidéo-protection pour établir les circonstances de cette affaire. Les premiers résultats de l’enquête laissent penser que la victime s’est jetée délibérément du 4e étage pour mettre fin à sa vie.

La dame a été transportée au CHU de Hautepierre dans un état critique où elle est décédée au cours de la matinée  affectée par ses multiples blessures.

Grande Mosquée de Strasbourg : un feu volontaire filmé par la vidéosurveillance

mosquée-strasbourgVers 3 heures du matin dans la nuit de samedi à dimanche, les pompiers ont été appelé afin déteindre un feu qui se propageait à l’intérieur de la grande mosquée de Strasbourg. Il n’y a eu aucun blessé et les dégâts sont superficiels.

La tentative d’incendie serait un acte criminel. En effet, les bandes de vidéosurveillance ont rapidement été analysé par les forces de l’ordre, sur des images on aperçoit un homme en train d’allumer le feu avant de s’en aller. Des preuves ont également été retrouvé sur place.

Roland Ries, le maire de la ville, demande que l’auteur de cette manigance soit rapidement interpellé.

Flash-ball à Montbéliard : la vidéosurveillance témoigne

Le 7 février, Ayoub un jeune Montbéliardais de 17 ans, attendait tranquillement son bus à Audincourt. Près de l’adolescent, une bagarre entre jeunes a éclaté. L’un des policiers présent sur les lieux, a alors fait usage de Flash Ball.  Ayoub qui ne participé pas à la rixe, a reçu le tir de flash ball dans le visage.

Aujourd’hui la victime souffre et a perdu l’usage de son œil gauche.

En janvier 2012, le policier auteur du tir a été mis en examen. Lors du l’enquête la police a ordonné des expertises médicales, psychologiques, et balistiques. Le parquet Montbéliardais a étudié la vidéosurveillance de la rixe, et une reconstitution des faits a eu lieu.

Un comité de soutien d’Ayoub a été crée. Début Octobre, malgré les images de vidéosurveillance le parquet a estimé qu’aucune faute pénale ne peut être retenu à la charge du policier .